Notre santé dépend de la capacité de notre corps à gérer en permanence des apports basiques et acides. C’est cette capacité qu’on appelle métabolisme acido-basique.

Les apports que notre métabolisme gère viennent de l’alimentation ou de notre propre métabolisme, qui produit lui-même des acides, et sa performance est évaluée grâce à une mesure qu’on appelle pH (Potentiel Hydrogène).

Les cellules qui permettent la régénération de notre corps ne fonctionnent de manière optimale qu’a un niveau de pH donné. Il suffit que celui-ci varie pour que les cellules ne puissent plus assurer leur fonction.

Le sang, qui est omniprésent dans le corps a un pH entre 7,32 et 7,42 ; c’est-à-dire légèrement plus alcalin qu’acide. Seul, l’estomac a besoin d’acidité pour la dégradation des déchets. Notre corps a un système très performant qui permet de maintenir cet équilibre. Malheureusement, la société de consommation dans laquelle nous vivons nous amène à consommer des produits de plus en plus acides (sandwiches, nourriture industrielle, pesticides sur nos fruits et légumes). Hormis le fait que parfois le corps produise lui-même des acides ; cette surconsommation de produits non alcalins peut provoquer ce l’on appelle une rupture de l’équilibre acido-basique.

Qu’est-ce qu’une  rupture acido-basique ?

Prenant l’habitude de consommer des produits de plus en plus acide, notre corps produit plus de déchets acides qu’il ne peut en éliminer.Cela va obliger notre corps à puiser jusque vider ses réserves de minéraux pour pouvoir gérer cette situation.On parle de déminéralisation, surtout le magnésium, calcium, potassium des muscles. Cet excès d’acides transportés par le sang s’accumule et entraine ce qu’on appellera une acidose (excès de déchets acides dans le sang), qui va directement affecter le transport d’oxygène dans le corps et la nutrition de nos cellules, pour au final affaiblir notre système immunitaire.

Ses conséquences :

  • Douleurs musculaire
  • Sensibilité au affections
  • Déchaussement dentaire
  • Troubles digestifs
  • Mycoses
  • Calculs rénaux
  • Maux de tête
  • Fatigue, manque d’énergie
  • Insomnie
  • Sécheresse de la peau
  • Troubles de la libido
  • Troubles du système nerveux

Etc…

60% à 70% de vos performances en sport dépendent de ce que vous mangez.

N’oubliez pas que votre corps s’intéresse aux macros (Glucide, protide, lipide), mais surtout aux micros nutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments etc…).